AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Près du Lac

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Près du Lac   Sam 7 Mar - 4:40


    Ron & Stanley


  • Ronald Bilius Weasley dit "Ron" s'avançait dans les couloirs de Poudlard d'air préoccupé. Il revenait de la bibliothèque pour faire un devoir de Metamorphose. MacGonagall n'y avait pas été de main morte. Il avait plusieurs centimètres de parchemins à faire et cela lui avait prit environ une bonne heure et demie avant qu'il est terminé. Hermione n'avait pas voulu l'aider parce qu'elle était elle-même débordé par ses devoirs et qu'elle en avait un peu marre de le voir râler assez souvent. La vie était devenue plus compliquée depuis qu'il n'était plus ami avec Harry, mais le pris était à payer. C'était pour le plus grand bien comme disait Albus. Il continua de marcher dans les couloirs ne ce souciant pas de la destination qu'il empruntait. Ce ne fut que quand il se cogna contre un mur qu'il réalisa qu'il était revenu à la Salle sur Demande. Il y avait dans cette pièce, beaucoup de souvenir. Ron jeta un regard derrière lui pour s'assurer que personne ne se trouvait dans le couloir et ce mit à marcher trois fois devant le mur et quelques instants plus tard, un porte en bois verni sortit du mur et s'ouvrit, comme pour l'inciter à entrer dans la pièce. C'est ce qu'il fit d'ailleurs. À chaque pas, un souvenir de l'année dernière refaisait surface. Un peu perdu et complètement dans ses souvenirs, il ne remarqua pas tout de suite que la Salle dans laquelle ils avaient fait les entraînements de l'AD avait été pillé. Les livres étaient sur le sol, les étagères renversée et les cousins et fauteuils éventré. Ahurie, le jeune Weasley contempla toute cette pagaille. Il soupira et ce mit à ranger tout ce qui se trouvait dans la pièce.

  • Une heure plus tard, il avait terminé de ranger et s'était assit sur un fauteuil, complètement crevé. Quelques minutes plus tard, il ressortit et se dirigea vers la tour des Gryffondors. Arrivé devant le portrait de la grosse dame, il donna le mot de passe qui était " Courage" et il franchit le cadre qui le séparait de l'endroit chaleureux qu'il préférait. Avec le Terrier bien sûr. Ron chercha automatiquement Hermione du regard et à la place rencontra le regard froid d'Harry qui était installé dans un fauteuil et qui parlait avec quelques élèves de Gryffondor.

    * On dirait un roi avec ses sujets. Toujours à ce pavaner et à se penser supérieur.*

  • Avec rancoeur, il détourna le regard et repéra le jeune fille qui était plongée dans un énorme livre sur la légimencie à une des tables. Ron l'a rejoignit et s'assit à côté d'elle. Elle avait les cheveux encore plus ébouriffés que d'habitude et de grandes cernes violacés avaient fait apparition sous ses yeux bruns. Elle avait l'air complètement exténué et le jeune Weasley s'en voulut de ne pas l'avoir remarqué plus tôt.

    - Salut, Mione.

    - Ne m'appelle pas comme ça, Ronald ! La réprimanda-t-elle sévèrement.

    - Désolé. Au fait, devine ce que j'ai vu...

    Hemione poussa un soupir et ferma les yeux avant de les rouvires et de fixer le jeune homme en face d'elle. Elle avait l'air encore plus au bout du rouleau comme ça.

    - Je m'en fiche Ron. Je suis occupée, ça ne ce vois pas ?

  • Ce fut au tour de Weasley de soupirer et sans un mot de plus, il abandonna la jeune fille et quitta la Salle Commune et ce mit à dévaler les escaliers à toute vitesse. Il avait l'impression d'étouffer dans ce château. Il en avait plus qu'assez de ses regards que les gens lui lançaient. De la vie pourrit qu'il menait. Il en avait marre de se battre et pourtant, la guerre n'avait même pas commencé. Dû moins pas la grande guerre, celle contre Voldemort. En fait c'était la guerre au château et elle commençait à empirer. Hier encore, il y a eu plusieurs accidents en Potion et en Sortilège avec divers élèves de diverses maisons qui s'étaient mit à se battre.

  • Ron arriva rapidement dehors et sans réfléchir il courut le plus rapidement possible en de longues enjambés. Il ne ralentit même pas et ce jeta directement dans l'eau glacée du lac. Il avait besoin de se remettre les idées en place et la seule manière était de se jeter dans le lac. Il espérait simplement que le calamar géant de l'attrape pas. Ou pire, des Strangulots... Il n'était pas encore si désespéré de la vie. Quand il refit surface, il secoua la tête et s'approcha du rivage. Complètement trempé par cette petite baignade, il s'allongea au pied d'un grand arbre et contempla le ciel qui commençait à rosir. La nuit allait commencer. Des pas se firent entendre, mais Ronald ne s'en soucia pas pour le moins du monde.
  • Revenir en haut Aller en bas
    Stanley S. Rogue
    Admin ~ 6ème année/Poursuiveur

    avatar

    Masculin Nombre de messages : 577
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Feuille de personnage
    Relations:

    MessageSujet: Re: Près du Lac   Sam 7 Mar - 9:30

    Stanley sortait de son cour de défense contre les forces du mal. Sa avait été un enfer. Tous ces gens qui le regardaient étaient insupportables. On aurait dit qu’ils n’avaient rien à faire de mieux que fixer leurs regards moqueurs sur lui. Et son père, n’en parlons même pas, il n’avait pas envie d’y repenser. Il marchait dans les couloirs seul, comme d’habitude, de toute façon pourquoi sa changerais vu qu’il était le fils de ce très cher professeur. Celui-ci l’avait abandonné et en plus de cela à cause de lui, tout le monde le fuyait comme la peste. Heureusement pour lui cette journée venait de terminé. Il se dirigea vers les appartements des serpentards et posa ses affaires près de son lit. Il prit sa guitare et sortit de la salle commune ou il y avait beaucoup trop de gens à son gout. Le jeune homme parcourait les couloirs, guitare accroché dans son dos et sortit enfin dehors. Le ciel s’était assombri et la nuit n’allait pas tarder à tomber, ce n’était qu’une histoire d’une heure, au pire deux. Stanley marchait d’un pas détendu, mais il sursauta quand un garçon passa à coté de lui en courant à vive allure comme si il avait le diable à ses trousses.

    Puis le roux sauta dans le lac avec ses vêtements et une moue moqueuse se dessina sur les fines lèvres de Stanley. Peut être que ce mec avait le feu aux fesses et qu’il n’avait pas trouvé mieux que de plonger dans l’eau pour l’éteindre. Souriant encore plus qu’il ne le fallait, il continua sa route jusqu'à trouvé une place convenable et s’y assis tranquillement en regardant le jeune homme sortir de l’eau tremper des pieds à la tête. Il sortit sa guitare de son étui, la posa sur sa cuisse et effleura les cordes du bout des doigts en chercher des partitions dans sa tête. Quand il la trouva enfin, il commença à joué l’air What a day for a daydream du groupe Lovin’s Spoonful. Etant élevé dans une famille qui pratiquait tout le quotidien d’un moldu il ne connaissait que des musique moldu. Ses doigts parcouraient le manche avec douceur et souplesse, prouvant que l’auteur de cette mélodie avait l’habitude de jouer de cet instrument. Quand il finit sa dernière note, il releva la tête et aperçût le garçon allongé au sol.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Près du Lac   Dim 8 Mar - 17:29

    • L'air commençait à se refroidir et le parc à s'assombrir en ce début de soirée. Ron frissonnait depuis un bon moment, mais il ne l'avait pas réalisé, jusqu'à ce qu'il voit un jeune homme assit un peu plus loin en train de gratter les cordes d'un instrument de musique qu'il ne pouvait distinguer pour l'instant. Il en était de même pour le visage de l'inconnu. D'un geste rendu douloureux par le froid qui engourdissait ses muscles, il fit sécher ses vêtements d'un coup de baguette et se mit à quatre pattes et s'approcha un peu du jeune homme, car il était sûr que s'en était un. La façon dont il était assit... Une fille ne s'assoirait jamais comme ça. Ronald s'adossa à l'arbre qui bordait le lac et reprit son souffle. Il avait l'impression que ça faisait des heures et des heures qu'il traînait dehors, mais en fait cela ne faisait que quelques minutes. Malgré ça, il était agréable d'être dehors. Cela faisait incroyablement dû bien. Les yeux fixés sur les étoiles, il se questionna encore sur la présence de l'autre Poudlarien, à cette heure. Tous les autres élèves étaient rentrés depuis longtemps.

      - Salut, Hasarda-t-il.

    • Il se mit à triturer une carte de chocogrenouille qu'il avait dans la poche de son jeans. Il en avait beaucoup trop. Fred et Gorges le lui en avaient envoyé plein cet été. Il était vraiment content que leur magasin fonctionne, en fait c'était un euphémisme. Il fonctionnait plus que bien ! Il poussa un soupir en ce rendant compte que cette journée n'avait pas été des plus divertissantes. Albus ne l'Avait pas appelé et il avait dû rester coincé dans la bibliothèque tout le début d'après midi. Il était passé à la Salle sur Demande et avait rangé la pagaille qu'il avait vu et était partie voir Hermione pour lui dire ce qui se passait, mais cette dernière n'avait rien voulu entendre. D'un geste rageur, il jeta la carte dans l'herbe un peu plus loin. En ce moment, il avait complètement perdu l'appétit. Il essaya de se calmer et se mit à écouter la musique qui provenait de la guitare à côté de lui. La mélodie était vraiment très jolie. Il tourna la tête pour voir s'il pouvait distinguer le visage du jeune homme. Ahuri, il contempla Stanley Rogue sans la moindre hostilité. Il était en fait surpris qu'il ne l'Ait pas attaqué ou convertie au port de la marque des ténèbres.

      - Stanley Rogue. Bah, ça alors... C'est toute une surprise, Dit-il en dirigeant son regard sur l'instrument. C'était une guitare.
    Revenir en haut Aller en bas
    Stanley S. Rogue
    Admin ~ 6ème année/Poursuiveur

    avatar

    Masculin Nombre de messages : 577
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Feuille de personnage
    Relations:

    MessageSujet: Re: Près du Lac   Dim 8 Mar - 22:29

    Stanley regarda le jeune homme qui avait l’air aussi perdu que lui. Tout les deux n’étaient pas dans leur élément en ses temps de guerre. Ça n’était pour personne agréable la guerre mais il y avait des personnes qui s’y habituaient mieux que d’autre. Quand l’autre cita son nom et son prénom, il fit un sourire amère, décidément se nom ne laissait personne indifférent. Il regarda sa guitare quelques instant et releva la tête pour de nouveau regarder le rouquin.

    - Salut, dit il simplement en répondant au jeune homme qui lui avait parlé sans aucune gène.

    Il l’avait abordé alors que tout les deux était sensé ce haïr à cause des maisons ou il était. Il se releva et vint se planter devant le roux. Celui-ci avait balancé au loin une carte. Il se pencha et regarda l’objet dans ses mains et il fut aussitôt émerveillé par ce bout de papier totalement différent de chez les moldus. Les images bougeait, les personnages quitté le cliché et revenait en souriant ou autre. Il se releva et remit la carte dans les mains du jeune homme. Il fronça les sourcils ne comprenant pas pourquoi il avait ça. Quand il fut sur que l’autre tenait bien l’objet il écarta sa mains avec douceur. Il n’était pas du tout comme son père, lui qui était souvent brusque dans ses gestes, lui était tout le contraire.

    - Pourquoi la jeter ? Elle ne ta rien fait cette carte, dit il en souriant gentiment.

    Une surprise ? Et bien, peut être que oui. Mais une bonne ou une mauvaise surprise, ça c’était tout le problème. Si sa tenait qu’a Stanley il dirait que sa en était une mauvaise, parce qu’il n’appréciait pas l’homme. Peut être qu’un jour il apprendrait à le connaître un peu mieux mais pour l’instant il n’était pas près pour sa, peut être qu’il ne le serait jamais d’ailleurs.

    - C’est peut être une surprise pour toi mais moi le mot que je donnerais à cette mascarade ce serait plutôt cauchemar…

    Il ne savait pas pourquoi il disait tout au jeune homme qu’il venait à peine de rencontrer. Peut être était ce parce qu’il avait l’air aussi paumé que lui.

    - Et toi c’est quoi ton problème, demanda t-il en fixant la carte qu’il avait lancé au loin il y a quelque minute à peine.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Près du Lac   Mer 11 Mar - 2:46

    • Ron fut surpris d'entendre le jeune homme lui répondre sans aucune animosité dans la voix. Il paraissait franchement curieux de voir une simple carte de chocogrenouille. Il ne devait pas avoir grandi avec une famille de sorcier, mais plus avec des moldus. De toutes façon se n'était que Rogue, le fils d'un Serpentard, d'un mangemort. Il ne voyait ce qu'il y avait de différent pour ce Stanley qui devait être le même que son foutu père. Sa surprise fut assez grande quand le Serpentard fourra dans ses mains la carte de chocogenouille qu'il venait de jeter. Intrigué, il fixa un instant le Directeur de Poudlard avant de soupirer et de le mettre dans sa poche. Ce gars-là était vraiment étrange. Il ne devrait même pas se trouver ici près de ce lac en compagnie d'un Gryffondor solitaire qui cherchait la paix de la nature pour apaiser la frustration et les autres sentiments contradictoire qui menaçait d'exploser lorsqu'il se trouvait dans le château. Il fixa Stanley alors que celui-ci c'était mit à parler.

      - Et toi c'est quoi ton problème, demanda-t-il.

    • Ron hésita un instant. Il n'était pas vraiment du genre à se confier à n'importe qui. Surtout à un fils de mangemort qui venait à peine d'arriver à l'école. Il soupira et décida de se lâcher pour une fois, mais il fallait seulement que personne d'autre ne le sache, car si Dumbledore venait à l'apprendre, il ne verrait pas le début de l'été.

      - Mon problème est assez compliqué et je ne tiens pas à ce que ça s'ébruite sinon je suis vraiment dans la bouse de Dragon. Même plus que ça. Promet-le, S'il-te-plait.

      Ron réalisa un instant qu'il ne s'était pas présenté. D'un geste sûr il tendit la main vers Stanley.

      - Je m'appelle Ron Weasley. Désolé si je ne me suis pas présenté.

    • Une brise fraîche balaya le parc et il poussa une autre soupire et il songea au lendemain. Encore une journée banale. La reprise des cours, le début de la semaine et une autre journée où il se baladera avec Hermione à ses côtés. Albus le contactera peut-être, mais il y a peu de chance, car il était assez occupé avec l'Ordre du Phénix. Soudainement, une question le frappa. Qu'est-que Stanley Rogue faisait dans ce parc à cette heure-ci ? Les Serpentards n'étaient pas réputés pour sortir le soir, car il préférait éviter les ennuis. De vrais trouillards ! La question lui brûlait les lèvres. Qu'est-ce que ça changerait s'il lui demandait ? Pas grand-chose, alors Ron se lança.

      - Au fait Rogue, qu'est-que tu fais ici ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Stanley S. Rogue
    Admin ~ 6ème année/Poursuiveur

    avatar

    Masculin Nombre de messages : 577
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Feuille de personnage
    Relations:

    MessageSujet: Re: Près du Lac   Mer 11 Mar - 15:40

    Le garçon remit la carte dans sa poche arrière et soupira. Il devait vraiment être préoccupé pour vouloir se confié à quelqu’un de totalement inconnu, même si lui promettait il y aurait un petit doute qui planerait sur eux. Mais Stanley n’était pas quelqu’un qui lançait des rumeurs, il n’aimait pas du tout ce genre de personne, il les évitait plutôt. Et puis de toute façon il n’aurait personne à qui en parler, à par avec son père mais la encore, Stanley l’évitait comme la peste.

    - Promit, dit- il simplement d’une voix calme.

    Puis l’autre en face de lui se présenta en lui révélant son nom et son prénom. Ce nom ne lui était pas totalement différent puisque les serpentards en parlaient avec beaucoup de haine. Stanley, lui s’en fichait complètement de savoir qui était fâché avec qui. Ron Weasley lui tendit la main et s’en aucune hésitation, Stanley la serra en faisait un grand sourire sincère.

    - Enchanté Ron, dit il toujours souriant en relâchant la main du rouquin. C’est bête je ne peux même pas faire les présentations de ma personne dans les formes puisque tout le monde connait mon nom…

    Puis Ron fut quelque peu troublé, Stanley le vit bien. Quelque chose lui torturait l’esprit. Puis il posa la question qui devait le titiller depuis un bout de temps. Qu’est ce qui faisait dehors. Il y avait plus plusieurs réponses à cette question et Stanley décida d’être franc vu que l’autre avait l’air de l’être, et puis de toute façon se n’était pas des informations très importantes.

    - Je fuis les serpentards et plus particulièrement mon père…Voila j’espère que ça te suffit ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Près du Lac   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Près du Lac
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
    » Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
    » Une Lecture près de la Cheminée... [Pv]
    » Un peu plus près des étoiles
    » 5 millions près pour un chien de garde en Haiti

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    The Magician Of The Shadows :: Extérieur :: 
      LAC
    -
    Sauter vers: