AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Drago Malefoy
6ème année/Attrapeur

avatar

Masculin Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Relations:

MessageSujet: Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]   Dim 10 Mai - 22:26

Drago rentra dans le manoir comme une furie. Il venait d'avoir une violente dispute avec son père et il en avait plus qu'assez de ce vieux con, il ne pouvait plus le supporter. Et oui le jeune blondinet n'avait jamais vraiment aimé la violence et si il restait c'était pour sa mère qu'il aimait plus que tout car les mère seront toujours la pour soutenir leurs enfants. Drago n'avait jamais aimé décevoir Narcissa, elle était son symbole et jamais rien ne pourrait changer cela car il savait que malgré ses airs froids elle était bien plus humaine que son père.

Quand il fut arrivé dans sa chambre, il laissa allé sa colère penssant que personne ne pourrait l'entendre mis à part les serviteurs mais Drago s'en fichait d'eux. Il n'aurait jamais pensé que sa mère pourrait être présente car le jeune homme la croyait chez les Macnair.

Il poussa un cri de rage et donna un violent coup de pied dans un meuble pour passer ses nerfs. Mais très vite le chagrin l'envahit et il ne put rien faire pour contenir ses larmes de détresse. Dieu savait combien il détestait son père, père qu'il l'avait élevé pour devenir son double mais maintenant Drago en avait marre de jouer au chien avec son paternel, maintenant il n'était plus un enfant et il ne voulait pas qu'on choisissent à sa place.

Les larmes perlaient sur ses joues rougit par l'effort qu'il venait de faire. Il ne pouvait stopper ses larmes car elles étaient l'essence même de sa détresse. Il pensa à Harry qui lui non plus n'avait pas vraiment le choix et au poigs qui pesait sur ses épaules déja trop bien chargé. Il prit son visage entre ses mains et se laissa aller, pleurant comme jamais il ne l'avait fait auparavent. Oui il avait décidément changé, il était devenu plus humain, prennant enfin conscience que ce n'était pas les sang de bourbe ou les sang mêlée qui était mauvais, mais les gens comme le seigneur des ténèbres, ses partisants ou encore son père. Car à aucune moment il n'avait jugé Narcissa comme quelqu'un de mauvais, elle aussi, elle n'avait pas eu vraiment le choix, elle devait servire ou mourir tel était la devise actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa B. Malefoy
Mangemort

avatar

Féminin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 03/05/2009

Feuille de personnage
Relations:

MessageSujet: Re: Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]   Dim 10 Mai - 23:10

    La jolie blonde ne trouvait plus le sommeil depuis déjà quelques temps déjà. Lasse de tout cela, de cette situation insupportable, de la vie qu’elle menait aujourd’hui, simplement fatiguée de voir son monde s’écrouler lentement. Elle était effrayée pour son fils, appréhendant l’avenir et ce qu’il adviendrait de lui. Et le pire c’est qu’elle était impuissante…incapable de faire le moindre mouvement, incapable de le défendre ou bien de le soutenir, à peine si elle pouvait le conseiller. Les temps étaient durs et la noble aristocrate ne trouvait plus les bras de Morphée. Ainsi, levée depuis les premières lueurs du jour, elle n’avait fait que ressasser toutes ces sombres pensées dans son esprit encombré par tant de soucis, elle n’avait fait que se répéter sans arrêt qu’elle trouverait une solution…un moyen de le protéger davantage. Mais plus elle y pensait et moins elle voyait une solution. Une migraine insupportable, une matinée interminable et la belle aristocrate eut l’impression que les journées étaient toujours plus longues comme si l’on désirait lui infliger un éternel supplice.

    Quand l’heure vint de rejoindre la demeure des Macnair pour le thé, Narcissa n’en fut pas vraiment réjouis mais comme toujours elle devait tenir son rôle, rôle dont elle était épuisée…rôle qui la mangeait lentement, un rôle qui voulait de moins en moins se détacher d’elle. Mais c’est ainsi et bien évidemment Narcissa avait appris à accepter. Après tout, n’avait elle pas choisi cette vie là ? Par Salazar oui elle l’avait choisi, suivant les idéaux de sa famille, la vie qu’on lui avait tracé, refusant de faire ses propres choix comme Androméda…par Merlin elle s’était menée elle-même où elle était aujourd’hui, elle était seule responsable de cette chute dans un gouffre qu’elle avait provoqué. C’était trop tard aujourd’hui et c’était alors avec le même sourire fier qu’elle se rendit à l’invitation quotidienne.

    Une heure…deux heures…trois heures plus tard et après elle ne savait plus combien de compliment sur sa robe, sur sa coiffure parfaites, sur les idées politiques du Lord et sur le dernier diner chez les Parkinson… Narcissa était éreintée. Elle n’en pouvait plus, elle l’avait l’horrible sensation d’étouffer en ces lieux. AUjourd’hui, elle n’avait pas envi de supporter davantage de commérages, elle n’avait pas envi d’écouter ces racontars et ces idéaux affabulateurs. La jolie blonde voulait simplement du calme, du silence, ne plus rien entendre et ne plus rien penser, juste fermer les yeux et dormir dans un sommeil sans rêves… Narcissa s’excusa dont auprès de ces femmes, un sourire plaqué sur ses lèvres vermeilles et elle rentra chez elle sans détour aucun. A peine eut elle franchis la porte d’ébène qu’elle se sentit soulagée, soulagée d’être rentrée chez elle, de pouvoir souffler l’espace de quelques minutes. D’un geste lent elle déposa sa cape mais au même instant un bruit sourd la fit sursauter, un meuble qui tombe…un cri…trois elfes de maison qui descendirent dans le hall d’entrée l’air apeuré et choqué.

    La noble femme fronça légèrement les sourcils se demandant s’il s’agissait de son époux ou bien s’ils recevaient des invités quelques peu courroucés comme cela arrivaient si souvent. Quoi qu’il put en être, peu importait, elle était encore chez elle ici et avait bien droit de savoir ce qui se passait en ces murs. La jolie blonde monta élégamment mais rapidement les imposants escaliers de marbre jusqu’à atteindre la provenance du bruit…surprise dès lors…il s’agissait de la chambre de son fils. Incertaine, Narcissa s’avança lentement vers la porte de l’héritier Malefoy alors qu’une fraction de seconde elle espérait que Lucius n’était pas avec lui. La porte entrouverte, la jolie blonde la poussa dans un léger grincement avant de pénétrer doucement la chambre de la personne qu’elle chérissait le plus sur cette terre. Mais là, ce fut une vision d’horreur qui frappa la mère qu’elle était. Son fils pleurait…elle voyait ses larmes, toutes cette détresse dévaster le visage blanchâtre de son fils. Jamais il ne pleurait…jamais ainsi.

    Narcissa s’avança alors d’un pas rapide vers son fils s’agenouillant avec précaution à côté de ce jeune homme qu’elle chérissait tant. Elle savait qu’il allait mal, elle le savait depuis un certain temps maintenant, elle l’avait vu changer progressivement. Néanmoins, Lucius était toujours plus dur avec lui, toujours plus intransigeant et Narcissa estimait qu’il demandait bien trop à un adolescent de 16ans. Mais qu’y pouvait elle ? Elle avait déjà parlé à Lucius, encore et encore, à chaque fois elle lui rappelait qu’on n’exigeait pas autant de lui au même âge, elle lui rappelait que Drago était son fils à lui comme s’il l’oubliait…parce que oui parfois elle avait l’impression qu’il oubliait qu’il s’adressait à son fils à sa chair à son sang, ce sang auquel il tenait plus que tout. Mais…elle n’avait aucune emprise. Elle le calmait mais ce n’était que passager, cela ne durait qu’un temps.

    La jolie blonde passa lentement l’une de ses mains ivoire sur la joue de son fils avec une douceur et une tendresse qui ne lui étaient adressées qu’à lui. Un délicat sourire vint orner ses lèvres, un sourire qui se voulait rassurant alors que de son autre main elle redressait le visage de son fils vers elle.

    "Drago…que se passe t’il ? Est-ce ton père ?"

    Narcissa essuya d’autres larmes qui perlaient sur le visage d’ange de son fils, son cœur se serrait elle avait mal rien qu’à l’idée de le voir ainsi, elle avait mal de le voir souffrir. Elle avait voulu le protéger, elle l’avait protégé mais aujourd’hui elle ne pouvait rien pour lui à part simplement l’aimer et le réconforter et ce n’était pas suffisant.

    "Je sais que cela est difficile en ce moment… Mais tu dois tenir le coup, mon ange…tu le dois…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
6ème année/Attrapeur

avatar

Masculin Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Relations:

MessageSujet: Re: Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]   Lun 11 Mai - 0:27

    Drago releva la tête en entendant la porte qui grince, les yeux noyé dans ces larmes qui ne cessaient de coulé et cela ne diminua pas quand il vit sa mère entrer dans sa chambre. Il aurait pu être honteux de lui même en ce montrant comme ça à celle qui lui avait donné la vie mais pas le moins de monde car il savait qu'elle l'aimait et qu'elle ne le jugerait pas parce qu'il pleuré ou se montrait faible. Non il n'avait pas honte de ses larmes mais de la lacheter dont il faisait preuve, car en cet instant précis, Narcissa était celle qui menait la barque à elle toute seule et personne ne l'aidait.

    Son père avait beau faire son beau, jamais il ne serait à la hauteur de sa femme car il ne lui arrivait même pas à la cheville. En cet instant la belle blonde pouvait lire dans les yeux de son fils de la fierté, car oui Drago était fier de sa mère qui pouvait porté à elle seule le monde entié. Il la regarda s'approcher rapidement et baissa le regard devant cette femme qui était tellement courageuse comparé de lui, que pleurait pour ses petits malheur était complètement ridicul. Des doigts fin lui fit relever la tête et planter son regard gris azure dans celui bienvellant de sa mère. Ce qu'il y vit lui fit de nouveau couler les larmes car il put voir une sorte de peur. Voila qu'elle s'inquiettait pour lui.

    Ne resistant pas, il fit une chose qu'il n'avait jamais fait après être rentré à Poudlard, car avant d'entré à l'école il était jeune et insouciant et il n'était pas encore dressé par son père. Il prit la blonde dans ses bras et posa sa tête contre sa poitrine, écoutant les battement de son coeur en mouillant le tissu de sa belle robe de soirée.

    - Je suis désolé maman de te faire souffrir comme ça, tu as tellement de chose à endurer, dit il d'une voix qui tremblait.

    Il l'avait appelé maman. Depuis combien de temps ne l'avait-il pas appelé ainsi ? Sa devait faire un bail car il ne s'en souvenait même plus. Il la serrait déséspérement comme jamais il n'avait serré quelqu'un et ferma les yeux pour essayer de se calmer, se concentrant juste sur les battement régulier de ce coeur qui ne cessait de battre un seul instant pour lui, il en était sur. Puis il se détacha d'elle à regret mais Narcissa pouvait très bien trouver ce geste beaucoup trop déplacé malgré son amour incalculable. Il la regarda d'un air que seul les enfants pouvait le faire, un regard qui pouvait faire flancher beaucoup de mère, celui d'un enfant totalement perdu, ne savant que faire pour rendre fière sa mère.

    Mais la blondinette avait quelque chose dans son regard qui le déstabilisait et c'était la seule qui puisse lui faire cet effet la, même le mage noir n'arriverais jamais à le faire flancher de cette façon. Il baissa de nouveau le regard et ne sut quoi dire à sa dernière phrase. Il réflèchit donc à quoi lui dire pour lui faire comprendre ce qu'il ressentait.

    - Mère j'en ai marre d'être fort, j'en ai marre de me demander si il va t'arriver quelque chose parce que tu auras fait un truc qui n'aurais pas plus au maître. J'en ai marre de garder ce masque que m'empêche de montrer qui je suis vraiment et j'en ai marre de me demander si demain je vivrais assez longtemps pour voir le monde changer pour devenir meilleur...

    Il avait dit ça d'une traite et c'était quelque chose qu'il n'avait jamais confié à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa B. Malefoy
Mangemort

avatar

Féminin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 03/05/2009

Feuille de personnage
Relations:

MessageSujet: Re: Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]   Lun 11 Mai - 1:15

    De la chaleur humaine…voilà ce qui avait toujours manqué dans cette famille, voilà ce qui avait manqué dans la vie de Narcissa lorsqu’elle était enfant et voilà dont ce qu’elle avait choisi d’offrir à son fils unique durant son enfance à lui . Elle avait fait de l’enfance de son fils un monde à part, une petite bulle d’innocence, un petit monde doré où il n’appartenait qu’à elle et où il n’existait qu’elle pour lui. Ainsi, pendant longtemps il n’y avait eu qu’eux, seulement eux et leurs moments partagés chaque jour. La jolie blonde passait ses journées entières avec son fils, elle venait le réconforter lorsqu’il était fatigué ou bien malade. Elle lui lisait des contes, elle justifiait les absences de son père en lui inventant, sublimant un paternel qu’il ne croisait que rarement. L’enfance de l’héritier Malefoy avait été façonnée par Narcissa afin qu’elle soit parfaite et elle y était parvenue. Pourtant, elle avait toujours su que tout cela aurait une fin, elle avait toujours su qu’un jour le mot maman disparaitrait de la bouche de son fils, que son sourire enfantin disparaitrait de ses lèvres et que ses rires joyeux s’évanouiraient dans la brise d’automne. Narcissa n’avait jamais oublié qu’elle avait donné naissance à l’héritier d’une noble lignée, à un sang pur, à un fils sur lequel Lucius récupérerait ses droits tôt ou tard. Elle avait accepté cela et s’était évincée de la vie de son fils.

    Garder un œil sur Drago, simplement savoir comment il allait, mais ne plus avoir aucun droit sur son éducation, c’était ainsi et elle n’avait rien eu à redire. Elle avait accepté cela avant même que l’enfant ne vienne au monde et aujourd’hui, elle souffrait de le voir anéantit. Elle souffrait de constater que son fils n’était pas heureux et parfois pour cela elle en voulait à Lucius et elle en voulait au Lord. Si elle l’avait pu elle l’aurait épargné…si le Lord n’était jamais revenu il aurait été épargné…non en fait tout aurait été parfaitement différent. Mais…avec des « si » il est vrai que l’on refait le monde et aujourd’hui Narcissa n’avait pas ce pouvoir là. Alors, elle était ici, assise sur le sol, simple spectatrice d’un malheur qu’elle ne pouvait que comprendre et dont elle ne pouvait que se sentir plus responsable encore. Elle aurait du agir, dire ou faire quelque chose. Mais quoi… Elle n’était que sa mère, rien de plus ni moins. Rien qui ne lui donne un statut important, un pouvoir de décision quelconque. Et il le savait… Elle venait panser les blessures, écouter les chagrins et guérir d’un baiser magique. Elle atténuait les douleurs comme toutes les mères, mais ne les faisait pas disparaitre.

    Alors ce soir, elle jouait un rôle qui était le sien, un rôle et le seul qu’elle eut toujours aimé jouer, simplement celui de mère. Ainsi, lorsqu’il vint se serrer contre elle à la recherche de sa chaleur, de son réconfort, du bruit de son cœur qui bat pour lui et pour lui seul, Narcissa répondit à cette étreinte avec douceur, ses doigts fins venant parcourir les cheveux aussi blond que les siens, de son fils tant aimé. Pendant quelques longues minutes, elle ne bougea pas se contentant de lui offrir ce calme, cette trêve qu’il venait lui réclamer, lui offrant sa douceur et sa tendresse. La jolie blonde se contenta de secouer négativement la tête alors qu’il venait à s’excuser pour des problèmes dont il n’était pas la cause, tout cela était en dehors de sa volonté et ce elle le savait. Elle l’aimait quoi qu’il advienne.

    "Chuutt…Je souffre de te voir ainsi Drago…et de ne rien pouvoir faire pour toi…veux tu seulement que je parle à ton père ?"

    Lui proposer son aide ? C’était ce qu’elle pouvait faire. Seulement lui proposer cette aide là, car son seul recours était son influence quelle conque sur son époux. Néanmoins, le « maman » n’échappa pas à Narcissa…ce simple petit mot qu’elle entendait si souvent autrefois lorsque les rires de ce petit garçon raisonnaient encore dans le Manoir des Malefoy. Son cœur ce serra à ces souvenirs et fermant les yeux elle déposa un léger baiser sur le front de son fils. Il était difficile le bilan…très difficile à encaisser et à accepter. Mais son fils se redressa légèrement alors qu’il la quittait du regard, fuyant ses prunelles azurées tellement semblables aux siennes. Avant de lui livrer ses pensées…de lui dévoiler son cœur…et ces changements qu’elle soupçonnait depuis déjà un certain temps. Elle était heureuse de l’entendre de sa bouche, heureuse de constater qu’il faisait ses choix. Elle n’aurait pas du, elle n’aurait jamais du se contenter de cela, mais elle savait que c’était la meilleure chose qu’il soit, qu’il se détourne du chemin qu’avait tracé son père pour lui. Un chemin, une vie sur laquelle Narcissa était en désaccord, refusant irrémédiablement de voir son fils unique courir le moindre risque afin de protéger des idéaux en lesquels il ne croyait pas. Elle ne voulait pas le voir changer, elle se refusait à le voir devenir insensible et glacial…elle se refusait à le voir devenir un mangemort.

    Un sourire léger étira les lèvres de la noble femme alors qu’encore une fois elle relevait le visage opalin de son fils sur elle.

    "Tu vivras Drago…cela je te l’assure…" murmura t’elle avec douceur, "tu ne crois pas aux mêmes idéaux que ton père, tu refuses le Lord ? Si c’est réellement cela que tu veux, tourner le dos à tout cela…saches…que si c’est bien là la voie que tu choisis, je te soutiendrais, mon ange."

    Narcissa passa délicatement sa main pâle sur la joue de son fils, le regard confiant.

    "Je suis heureuse de te voir penser par toi-même…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
6ème année/Attrapeur

avatar

Masculin Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Relations:

MessageSujet: Re: Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]   Lun 11 Mai - 23:20

    Elle n'avait rien dit de méchant quand il lui avait dit ce simple mot, maman. Pourtant ce n'était pas la fin du monde de prononcer ce simple mot, mais pour quelqu'un qui appartennait à une famille de grande ligné c'était quelque chose qu'on entendait que très rarement. Et pourtant elle n'avait fait aucune remarque désobligeante sur ce sujet. Elle lui proposait son aide, elle voulait parler à son père, lui demander surement de le laisser tranquille. Mais Drago refusa catégoriquement, il ne voulait pas qu'elle soit impliqué dans cette histoire, il ne voulait pas qu'elle est des problèmes par sa faute. Il hocha la tête de droite à gauche pour montré qu'il ne voulait pas et se contenta de fixer sa mère avec des yeux larmoyant. Il déglutit difficilement, mais il fallait à tout prix qu'il se reprenne en main car si son père rentrait d'un instant à l'autre, il ne lui ferais pas de cadeau, il pouvait en être sur.

    La dernière fois que Lucius c'était mis après sa peau il n'avait pas réussit à dormir de la nuit tellement il avait eu mal après qu'il lui ai infliger cette affreuse punition. Depuis ce jour Drago ne tentait pas trop le diable et essayait de ne pas trop penser à ce qu'aurait pu être sa vie dans une famille normal.


    Il prit les mains de Narcissa dans les siennes et lui souria gentiment. Ce geste était simple à comprendre, il savait qu'elle comprendrait. Sa voulait dire beaucoup de chose, tout d'abord l'amour qui lui portait, l'amour qui était énorme et battait des sommets, la reconnaissance, car sans elle, il ne serait pas allez bien loin, grace à elle, il avait eu une enfance à part de tout ce qui était mauvais pour lui et bien qu'étant petit pour le voir, il savait que c'était beaucoup. La blonde lui avait apporté beaucoup plus d'amour en un calin ou un bisoux que son père dans toute son existance.

    - Maman je ne te remercierais jamais assez pour ce que tu as fais pour moi pendant toute ses années, dit il à voix basse. Tu m'as apporté beaucoup plus que père et ça je ne l'oublierais jamais, car tu es la femme qui comptera le plus dans ma vie...

    Il parlait comme si il allait mourir ce qui allait peut être arriver vu qu'il avait reçut une lettre le conviant à une réunion entre tout les fidèles de Lord Voldemort. Drago savait très bien qu'il ne pourrait pas cacher ses véritables intentions au tout puissant mage noir, il n'était pas un sot et n'aimait pas se voiler la face en se disant qu'il allait y échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa B. Malefoy
Mangemort

avatar

Féminin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 03/05/2009

Feuille de personnage
Relations:

MessageSujet: Re: Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]   Mar 12 Mai - 1:16

    Pourquoi les choses n’avaient jamais pu être simples. Pourquoi fallait il que tout soit si compliqué. Son fils aurait du avoir une enfance normale et tranquille, simplement dans la tradition qui était la leur mais sans aucun autre soucis que celui de savoir qu’elle serait sa future conquête, comment réviser son examen de potion ou quelle bêtise encore faire. Tout aurait du être passablement normal… comme avait été normale sa propre enfance, comme l’avait été celle de Lucius. Et c’était bien là ce qui chagrinait Narcissa…Lucius comme elle avaient vécu une enfance et une adolescence parfaitement banales, ils n’avaient pas eu de choix à faire, ils n’avaient pas eu à se battre pour quoi que ce soit ou bien si Lucius l’avait du c’était uniquement parce qu’il l’avait choisi, il n’en était rien de leur fils. Drago n’avait pas choisi la vie qui se déroulait devant lui et Narcissa ne pouvait que comprendre ce qu’il ressentait et encore et encore elle ne pouvait que se sentir envahie par la culpabilité et la colère. Mais quel autre sentiment aurait pu l’habiter… Elle aurait du faire plus…toujours plus. Mais c’était bien tard pour cela.

    En l’entendant parler ainsi, comme s’il se voyait condamné, comme s’il pressentait que tout finirait mal, Narcissa n’en avait que davantage la nausée. Mais après tout, elle l’avait toujours su. Redoutée ce jour où il s’effondrerait sous le poids de la famille qu’elle lui avait offerte, à laquelle elle l’avait livré. L’exigence de Lucius, son impatience, ses punitions, ses paroles déplaisantes, ce qu’il avait préparé pour son héritier…tout cela, toutes ces volontés qui lui échappaient, avaient aujourd’hui raison de son fils. Elle l’avait couvé tant qu’elle l’avait pu, épargné tant que possible… Mais c’était un fils, et comme tout ceux avant lui qui avait hérité du fardeau qu’était le nom de Malefoy, du fardeau d’être un sang pur, il devait suivre et se taire. Pourtant, son fils ne semblait plus l’entendre ainsi. Ses idéaux n’étaient pas les leur, ses perspectives loin de celles de son père… il avait changé, évolué…il lui faisait penser à sa sœur…à son cousin…à tous ces sang purs qui avaient choisi d’abandonner, de déposer le fardeau trop lourd du sang afin de vivre leur vie. Tout ceux qui avaient pris un chemin différent et bien loin de l’archaïsme des idées ancestrales que portaient les vieilles familles.

    Narcissa en souriait au fond d’elle…car par Salazar aujourd’hui elle préférait voir son fils renié par son père plutôt que rejoindre les rangs du Lord. Elle le préférait déshérité que mort. Elle se rappela alors que ce genre de pensées, la fuite, l’abandon d’une cause en laquelle on ne croit pas, d’une vie qu’on ne désire pas. Tout cela avait traversé son esprit autrefois mais elle…elle était bien trop conventionnelle, bien trop effrayée à l’époque pour tourner les talons et partir…trop orgueilleuse pour accepter le déshonneur. Alors elle avait baissé la tête et fermée les yeux. Elle se rappela l’Australie, Edward, cette vie qu’elle aurait pu choisir…et ses regrets…des regrets qui l’envahissaient comme à cet instant précis, comme celui d’avoir donné un fils et de lui avoir donné pour vie…un cauchemar. Un cauchemar dont il ne verrait jamais la fin, dont il ne sortirait jamais s’il ne le décidait pas lui-même…s’il ne se décidait pas à tout abandonner et pour ce à affronter son père.

    La jolie blonde frissonna légèrement et écarta de son esprit ces vieux souvenirs, ses remords et ses regrets. Ses prunelles d’azur posées une nouvelle fois sur son fils, l’observant comme si elle le redécouvrait à chaque seconde, sa main ivoire parcourant avec douceur les cheveux clairs de la chair de sa chair. Puis, elle sourit, légèrement imperceptiblement…parce qu’elle était fière de ce qu’il devenait parce qu’elle savait qu’il pourrait surmonter tout cela, parce qu’elle avait confiance en lui et en l’homme qu’il deviendrait. Elle donnerait sa vie pour lui si cela pouvait le faire quitter l’Enfer que Lucius avait bâti pour lui. Oh oui elle donnerait sa vie pour qu’il puisse vivre heureux et tranquille…loin de la vie qu’elle avait elle-même mené. Pour qu’il soit libre tout simplement.

    "Tu sais mon ange…j’ai toujours su ce qui t’attendrais…toujours, mais si moi je ne peux m’y opposer, toi tu le peux. Ce sont tes choix qui comptent, Drago, seulement les tiens. Quoi que disent les autres, quoi que pense ton père, c’est toi qui dois choisir la vie que tu veux mener… " Narcissa conserva son sourire serein, "si tu veux ressembler à ton père ou tout simplement le rendre fier choisis le chemin qu’il t’a tracé…si ce n’est pas cela que tu veux, traces ton propre chemin et Drago…fais le sans aucun regret."

    La jolie blonde l’embrassa sur le front. Si Lucius avait perçu ses propos, elle aurait une nouvelle fois eu une altercation mémorable avec son époux au sujet de l’éducation de leur fils, au terme de laquelle il lui aurait encore rappelé qu’elle n’avait pas son mot à dire. Mais c’était son devoir, uniquement le sien, de rappeler à son fils qu’il avait le droit d’agir comme bon lui semblait.

    "Mais surtout, ne te préoccupes pas de moi ni de personne d’autre dans tes choix, Drago. Comprends tu ? Ma place à moi est ici avec ton père parce que cela a été mon choix il y a longtemps…mais la tienne ? Tu dois la trouver…et si elle n’est pas ici, saches que tu resteras mon fils quoi qu’il advienne."

    Narcissa avait planté ses iris claires dans celles semblables de son fils lui faisant bel et bien comprendre que surtout il ne devait jamais pensé à elle dans ses décisions…jamais. Elle, elle était où elle avait choisi d’être…et par Merlin elle avait fais ce choix par elle-même parce qu’en fin de compte elle avait eu le choix, il y avait longtemps de cela aujourd’hui.

    La noble femme se pencha alors à l’oreille de son fils.

    "Sois égoïste mon ange… et surtout oublies ton père…je lui justifierai tes choix."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin de réconfort après l'effort [ Pv maman ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort + Cassiopée et Ezreal
» Anim: Après l'effort le réconfort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magician Of The Shadows :: Les Habitations :: 
    MANOIR MALEFOY
-
Sauter vers: